Réanimation pédiatrique

 

 

Un duo de clown intervient dans ce service depuis le mois d'avril 2004, à raison d'une fois par semaine.
 

Leurs outils privilégiés sont le chant et la musique acoustique.

 

 

Situation du service et des enfants

 

 

 

Ce service accueille des enfants en situation critique: Grands prématurés, enfants accidentées, enfant
ayant été opéré.
Ces enfants de tous âges nécessitent une grande attention et des soins très spécifiques. Beaucoup sont
entravés dans leurs mouvements et leur respiration de par leurs intubations, perfusions et bandages.
Parfois, ils sont en état de "non conscience ou semi conscience”, quelque fois en grande souffrance
physique et morale. Personnel soignant, parents et clowns doivent porter une tenue stérile. Les chambres sont des grands box vitrés équipés de beaucoup de machines électroniques qui font un bruit stressant et incessant.

 

 

La Situation des Parents

 

Les parents sont dans un état très inquiet, tendu, voire culpabilisé.
Beaucoup de délicatesse est demandée aux clowns pour entrer en contact avec eu.
Parfois les parents n'ont pas envie qu'on entre dans leur intimité, nous n'avons alors qu'à respecter
leur choix et les laisser tranquilles en leur donnant quand même le plus beau de nos sourires !


Les interventions des clowns
 

Quand le box N°3 se transforme en clairière, les monitorings en oiseaux et les infirmières en rainettes
croassantes, l'enfant et les parents peuvent oublier un instant la maladie et se sentir pleinement vivants.
En ce qui concerne les enfants qui ne sont pas complètement conscients (nourrissons prématurés en
couveuses, enfants sous traitement antalgique fort), le clown devient chanteur et musicien, persuadé
comme, le personnel soignant de ce service que la musique est un vrai passe muraille.
La musique adoucit, réconforte, apaise et permet de communiquer avec l'enfant coupé du reste du
monde.

 

 

 

 

" Nous nous sommes rendus compte rapidement, lors de nos dernières
 interventions,
à quel point l'harmonie détend l'enfant, console le parent,
apaise et dynamise le
personnel soignant. Une fois, un médecin, qui faisait une intervention sur un nourrisson prématuré, nous a demandé, alors qu'on s'apprêtait
à le laisser tranquille, de rester dans
le box pour lui chanter des chansons!

 

 

La chanson est universelle, elle crée des liens. "

Emannuelle Savin, « Castagnette » clown musicienne dans le service

  

 

 

 

 



Réagir


CAPTCHA